L’autonomie en EFT

Lorsque j’ai découvert l’EFT, malgré toutes les réserves que j’avais au sujet de cette technique, qui me semblait beaucoup trop simple pour être crédible, j’ai été bluffée par sa rapidité et son efficacité.
Aujourd’hui, je comprends comment elle fonctionne, comment la stimulation des méridiens aide à stimuler le cerveau et à calmer aussi rapidement les émotions dites « négatives ».
C’est en effet une des rares techniques qui permet de passer en une seconde de sa tête à son cœur. Vous êtes en colère ? Tapotez. En quelques secondes la colère redescend, vous revenez à votre cœur, vous comprenez vos limites et pourquoi elles ont été bafouées et vous vous apaisez.
Non seulement vous avez calmé votre colère, mais vous l’avez comprise et vous êtes capable de faire respecter vos limites et de faire taire, voire de faire disparaître, les sources de cette colère.

Il suffit d’être conscient
Je repense à cette patiente qui m’avait dit « La communication non violente, c’est très bien, mais comment je fais quand j’ai envie de hurler ? » 
Je ne connais pas de technique aussi rapide et efficace que l’EFT.
À cette rapidité et à cette facilité s’ajoute l’autonomie. Car il « suffit » d’être conscient. De saisir la colère, la peur ou autre et de faire un choix. Si je suis conscient, je peux attraper le message de l’émotion qui n’est jamais négative et j’active ma ressource, mon cœur.
Je me demande si c’est cette peur est réelle, par exemple. En retrouvant mon cœur, je retrouve mon ancrage dans le moment présent et si je ne suis pas en danger MAINTENANT, alors ma peur est au mieux une hasardeuse anticipation…
Le plus difficile c’est d’y penser. Cela demande une grande vigilance au début. Mais quel soulagement quand on parvient à utiliser l’EFT au moment où l’émotion se présente. Quel soulagement d’être libéré.e de ses hamsters, ces pensées obsédantes qui tournent sans cesse dans notre esprit. Et quelles avancées dans notre quotidien et dans notre vie en général. Nous arrêtons de subir nos émotions, les comprenons et utilisons leurs énergies pour co-créer notre vie.


Les universités ne s’y trompent pas, l’université de Strasbourg a intégré l’EFT à sa filière de psychologie (Inspé « Connaissance de soi et gestion des émotions ») et celle de Lyon à sa filière de médecine (DU « Thérapies brèves »).

Les émotions sont une palette dont il est possible de choisir les nuances grâce à l’EFT.

Crédit image : maureen-sgro-BpFAG6JSugE-unsplash

error: Contenu protégé