Le chakra du coeur

Essentiel parce que notre cœur est notre pilote, mais également parce que s’aimer soi-même est le plus beau cadeau que nous puissions nous faire et que nous puissions faire au monde.

Cœur de nos énergies et porte de notre âme
Situé entre les deux seins, c’est un centre d’énergie vibrant de couleur vert émeraude ou rose. Nommé Anahata, en sanskrit, il est représenté sous la forme d’un lotus vert à 12 pétales. Sa note est le fa, il est en contact avec l’élément air. En relation avec notre thymus, il gère notre système immunitaire et fait le lien entre les trois chakras du bas qui nous relient à la matière et les trois chakras du haut qui nous relient au spirituel. Il est le gardien de notre organe le plus précieux : le cœur, notre ressource, notre pilote.
En Kundalini Yoga, ce chakra est notre centre, le cœur de nos énergies et la porte d’entrée de notre âme. Seul le positif émane de lui. Chakra de l’union, c’est grâce à lui que nous pouvons éprouver l’amour sous toutes ses formes, l’amour inconditionnel, l’amour de soi, l’amour des autres, mais également la paix, la confiance, la compassion et le pardon.
Vert, il représente l’amour passionnel, rose il symbolise l’amour inconditionnel qui en jaillit. Quand il ne fonctionne pas bien, nous devenons des « affamés d’amour », soumis à un amour possessif et jaloux.
Pour Donna Eden, c’est le premier chakra qui s’anime à la naissance des enfants. Elle voit des filaments argentés s’animer avant de se diriger en spirale vers les autres chakras pour les animer à leur tour.

Cœur et cerveau : un même organe
En 1991, la science a découvert que le cœur contenait un réseau de 40 000 neurones organisé comme un véritable petit cerveau. En portant notre attention sur notre cœur ou en respirant par le cœur, nous pouvons consciemment activer ce petit cerveau. Le cœur et le cerveau se mettent alors en cohérence et notre corps devient une machinerie extraordinaire et puissante. Intéressant quand on sait que pour la Médecine chinoise, le cœur et le cerveau forment un même organe…
Quand nous méditons, nous nous connectons à ce chakra, lieu de notre connexion à notre état naturel : l’amour. L’amour, qui en tant qu’état, s’oppose aux émotions comme la peur, réaction de survie à des stimuli extérieurs. Quand nous donnons la parole à notre cœur, notre pilote, la peur s’évanouit. L’amour est toujours plus fort. C’est aussi le lieu de la paix, de la gratitude et de la confiance.
Nous ne pouvons pas manquer de confiance, d’amour ou de paix, mais nous pouvons nous couper de notre cœur. Nous sommes alors envahis par la peur et nous vibrons le manque de confiance et d’amour.
L’amour étant notre état naturel, personne n’a le pouvoir de me « briser le cœur ». La fin d’une relation peut nous attrister, nous faire vivre un deuil, mais l’autre ne part pas avec mon cœur. Cette ressource reste en moi et je peux gérer cette séparation en vibrant l’amour.

« Si vous aimez une personne, laissez-la partir, car si elle revient elle a toujours été à vous. Sinon, elle ne l’a jamais été ».
Khalil Gibran

Comment prendre soin de ce chakra pour aller mieux :
En posant mes mains sur mon cœur, j’active ce chakra. Je peux aussi décrire des cercles dans le sens horaire avec ma main sur ce chakra ou dessiner des signes de l’infini.
Pour les Cherokees, Shante Ishta est l’œil unique du cœur, à l’opposé du cerveau qui avec ses deux hémisphères imagine le monde en polarité, en blanc et noir, en opposition et en séparation. Pour le cœur, tout est Un.
Selon une interprétation personnelle (j’ai fait des recherches et je n’ai rien trouvé de tel dans la culture Maori, à Hawaï ou à Tahiti : je ne le préciserais pas, tu dis que c’est une interprétation personnelle, ça suffit) de la culture Hawaïenne par Olivier Madelrieux, le chakra du cœur serait : « Manuia ». C’est-à-dire la présence créatrice de l’instant présent, « Je suis présent ». Et cette pleine présence dissout toujours mes peurs et mes peines.

Laisser parler son cœur, devenir créateur
Ce chakra est extraordinaire, notamment parce que nous lui donnons la parole en EFT dès la première ronde : « Même si j’ai un souci ou une douleur, je m’aime ». J’active ma ressource, je suis présent à moi-même et dans le moment présent. Je prends conscience de ce que je vis, plutôt que de le subir en pilotage automatique.
La deuxième ronde est une discussion entre ma tête et mon cœur, entre mes peurs et l’amour, qui est toujours là.
À la troisième ronde, je prends la décision de donner les pleins pouvoirs à mon cœur, de le laisser vibrer, donc de créer. Je peux lâcher mes peurs et décider d’avoir confiance, je peux aussi m’ouvrir au ressenti et rayonner la magnificence de celui ou celle que je suis dans le moment présent et bien sûr, m’aimer moi-même.
Quand nous aimons quelqu’un, notre chakra du cœur déborde d’amour et la première personne qui reçoit cet amour, c’est nous-même. Pourquoi ne déciderions-nous pas de nous aimer nous-même un peu plus chaque jour ? C’est loin d’être un acte égoïste, bien au contraire : si nous nous offrions de l’amour à nous-mêmes, nous serions moins en demande auprès des autres et le monde irait mieux !
Si je m’identifie à l’amour, si je suis cette vibration d’amour, mes vibrations augmentent, la peur s’efface, mon système immunitaire fonctionne à son plein potentiel. Rappelez-vous que le chakra du cœur est lié au thymus, à l’immunité.

Nous avons donc un choix à faire : la peur ou l’amour ?

« La seule chose que vous devez apprendre, c’est que vous êtes déjà ce que vous cherchez à atteindre », nous dit Anita Moorjani, auteure de « Revenue guérie de l’au-delà » :

La leçon principale qu’elle a retirée de son expérience de mort imminente est « de vous aimer vous-même de façon inconditionnelle et d’être vous-même sans crainte ». La clé pour cela est dans notre cœur !

Pratiques

Le câlin virtuel
Le câlin virtuel est une « méditation minute » qui permet d’activer ce chakra et de rayonner d’amour :
Vidéo du câlin virtuel :
https://www.youtube.com/watch?v=6gGERcWIIg8&list=UUpVxepY1MlZRnNgt8ixUi8g&index=4

Sourire
Une autre pratique, en hommage à Tich Nat Han qui nous a quittés en janvier : souriez le plus souvent possible.

« Parfois votre joie est la source de votre sourire, mais parfois votre sourire peut être la source de votre joie. »
Tich Nat Han

Sourire fait sourire le cœur et le cerveau !
Si vous souriez, le cerveau imagine que vous avez une bonne raison de le faire. Cela le conduit à sécréter de la dopamine, de la sérotonine et autres neurotransmetteurs qui nous font sentir de bonne humeur et heureux.

Tapoter
« Je décide de m’aimer moi-même. »
Décidez-le, chantez-le, dansez-le !
Nous sommes celui, celle qui est là depuis notre premier souffle et celui ou celle qui sera là jusqu’au dernier. C’est pour cela qu’il est urgent et important de vibrer ce « Je m’aime » et de s’aimer soi-même.


Surtout ne me croyez pas et expérimentez-le. Vibrez l’amour pendant 21 jours et vous verrez, vous vous sentirez mieux. Car trouver l’amour est un bonus quand on s’aime soi-même… Et vibrer l’amour attire l’amour !

error: Contenu protégé